La légende explique que quand le comte Guifré el Pelós (878-897) régissait les 11 comtés catalans, les normands ont attaqué les dominations du roi Franc, Charles le Chauve. Face à la terrible force des normands le roi a sollicité de l´aide, et à l´appel de son roi, Guifré n'a pas hésité à lutter à son côté accompagné de ses cavaliers. La bataille fut terrible et l´attaque des normands, plus violente que les troupes de Charles le Chauve se trouvaient en une situation difficile. Mais le valeureux comte Guifré avait permi rétablir la situation et finalement les normands ont été vaincus. Les morts et les blessés, aussi bien d'un côté que de l'autre, furent nombreux et Guifré lui-même fut blessé.
L'empereur d'Occident remarqua la vaillance et la bravoure du comte qui malgré ses blessures écoutait les louanges de l'empereur. Ce dernier dit à Guifré, que pour le récompenser du grand courage qu'il avait eu, il lui concédait ce qu'il voulait. Le comte demanda alors un bouclier doré et l'empereur mouilla sa main droite dans le sang des blessures de Guifré et passa ses quatres doigts sur le bouclier doré.

Ainsi est née la légende de ce drapeau.